La British 7th Division

Très tôt le matin du 7 octobre 1914, la 7th British Division débarque, sous le commandement du général-major Thompson Capper, ses derniers hommes à Zeebrugge. La division est composée des 20th, 21st et 22nd Infantry Brigades, des Royal Field Artillery Brigades, des Field Engineers Companies, et de la 7th Signal Company. La division part en train pour Bruges. La nuit du 7 au 8 octobre, elle est installée intégralement dans la ville et ontscheping British 7th Div op 6-7 Okt te Zeebruggeses environs. En raison de la menace allemande venant de Lille, la 7th British Division quitte Bruges le lendemain afin de se charger de la défense d’Ostende où, à partir de 4 heures, a commencé le débarquement de la 3rd Cavalry Division venant de Dover, sous le commandement du général-major Julian Byng. Le même jour, vers 17 heures, le commandant en chef britannique à Bruges reçoit un télégramme de Londres qui l’ordonne de se préparer pour aller protéger le retrait des unités belges et la British Royal Naval Division d’Anvers. La British Royal Naval Division, qui ne dispose pas de transport, doit être évacuée d’Anvers par chemin de fer.

Par la suite la 7th British Division reçoit, avec la 3rd Cavalry Division, effectivement la mission de protéger la retraite des troupes venant d’Anvers, mais aussi d’assister les troupes françaises et belges sur la ligne de défense au sud-est de Gand. C’est ainsi que le 9 octobre, une grande partie de la 7th British Division est transférée en train d’Ostende vers Gand, pour prendre position sur cette ligne de défense à côté des Français et des Belges. D’autres parties de la 7th British Division et la 3rd Cavalry Division quittent Ostende pour s’installer dans les environs de Bruges.

La nuit du 8 au 9 octobre la British Royal Naval Division, environ 10.000 hommes, quitte la fortification d’Anvers en même temps que la 2ième Division d’Armée belge du général Dossin. Le 10 octobre, la partie de la 7th British Division qui n’était pas envoyée à Gand, se retrouve dans les environs de Beernem et de St Joris-ten-Distel. D’autres unités de la 3rd Cavalry Division se trouvent à Oostkamp. Toutes les unités se trouvant dans la région de Bruges vont après se rejoindre à hauteur de Torhout et de Roeselare.

Le 11 octobre on décide la retraite des troupes devant Gand. Le général Capper, avec une partie de la 7th British Division, a reçu l’ordre de rester jusqu’à ce que la British Royal Naval Division provenant d’ Anvers soit en sécurité. Les troupes belges seraient retirées en premier lieu avec entre autres la 4ième Brigade Mixte, puis à 21 heures les fusiliers marins français et finalement les Britanniques à 22 heures. Ainsi le 4ième et le 24ième Régiment de Ligne belge quittent Lemberge via Gand, Lovendegem, Zomergem, Oedelem, Ursel, Knesselare et Assebroek, pour arriver dans les environs de Bruges, où ils doivent temporairement protéger la ville. Les fusiliers marins français seraient relevés à 18 heures par les Britanniques sur le front de Gontrode-Kwatrecht (Melle). La relève par les Britanniques subit beaucoup de retard, et les Français ne partiront que vers 21 heures. Les convois quittent en premier lieu, les troupes par la suite.

memorial 7th British Div te ZonnebekeEnsuite environ 3.000 hommes de la 7th British Division suivent le même itinéraire que des fusiliers marins français via Drongen, Luchteren, Merendree (Kalebrug), Hansbeke et Bellem. Le quartier général de la 7th British Division est logé au château de Bellem. Les hommes passent la nuit dans les environs du château. Entretemps, le reste de la 7th British Division et la 3rd Cavalry Division quittent les environs de Bruges en direction de l’Yzer. Le 12 octobre vers 9 heures, l’Amiral Ronarc’h se rend au château de Bellem afin d’étudier la situation avec le général Capper.

De Bellem la route se poursuit via Aalter et Ruiselede vers Tielt où, dans la nuit du 12 au 13 octobre, ils font leur campement dans un grand pâturage près de l’ église Notre Dame.  Le lendemain matin les routes se séparent à Tielt: les Français se retirent via Torhout, Kortemark et Zarren à Dixsmude, tandis que les Anglais se retirent via Lichtervelde, où ils rejoignent le reste de la 7th British Division par Roeselare en direction d’Ypres. Une autre partie passe via Ingelmunster, St-Eloois-Winkel et Ledegem à Beselare et  Zanvoorde.

Le 16 octobre la 7th British Division ainsi que la 3rd Cavalry Division et les troupes belges se retirent à Passendale, qui sera jusqu’au 17 octobre occupée par la 3rd Cavalry Division et plus tard, le 18 et 19 octobre par la cavalerie française et les 87ième et 89ième divisions territoriales. Le 20 octobre Passendale tombe également entre les mains des Allemands.

Advertisements