Présentation du groupe directeur

Le Cercle Royal Mars et Mercure asbl

M & MLe “Cercle Royal Mars & Mercure” a été fondé en 1926 par un groupe d’ officiers de réserve et d’ anciens officiers d’active de l’armée, qui étaient actifs dans le monde des affaires.

Les objectifs du “Cercle” sont: amitié et solidarité entre les membres, rayonnement et entraide mutuelle, organisation d’ activités économiques, scientifiques, culturelles et sociales, le développement de la citoyenneté, de la compréhension et de la tolérance, le renforcement des liens Armée-Nation et la contribution à l’émancipation européenne, tout en respectant les valeurs démocratiques.

Le Cercle Royal Mars et Mercure asbl compte 700 membres en Belgique. Il y a des sections à Anvers, Bruxelles/Brabant, Bruges/Flandre occidentale, Charleroi, Gand/Flandre-Orientale, la Campine/Maasland, Hasselt/Limbourg, Liège, Luxembourg, Mons et Namur.

Après la Belgique des cercles ont également été fondés en France (1958), en Allemagne (1959), aux Pays-Bas (1960), au Luxembourg (1961), en Italie (1962), au Danemark (1975), en Norvège (1983),  en Espagne (1999) en Suisse (2000 ) et en Pologne.

En 1991 le «Comité des relations internationales» fondée en 1960, a été transformé en » Mars et Mercure Europe ».

http://www.mars-mercurius.be

L’Amicale de l’Infanterie de Marine Belge

vriendenkring BE Marine-infanterieL’Amicale de l’Infanterie de Marine Belge a été fondée officiellement en 2007, lorsqu’il était décidé de dissoudre les unités d’active et de réserve de l’ infanterie de marine, suite aux réformes au sein de la marine et de l’ Armée belge.

Cette initiative a été prise afin de sauvegarder “l’esprit” de l’infanterie de marine, de renforcer l’amitié mutuelle et de se soutenir et  s’entraider.  En effet au cours des années de collaboration une amitié et une camaraderie étroite se sont établies au sein du personnel d’active et de réserve .

En 1985 l’ unité de réserve “DivMarRes” a été créée au sein de la Marine, suivie en 1987 par la création de l’unité d’active “DivMar”. Cette dernière avait comme mission la formation des recrues d’ infanterie de marine. Durant les rappels obligatoires et volontaires d’anciens mariniers et réservistes la DivMarRes était responsable pour l’entraînement et la formation permanente.

Les activités de l’amicale consistent en des visites à des sites historiques militaires, la présence aux commémorations patriotiques et la participation à des marches de souvenir, tant nationale qu’internationale.

Des contacts avec des unités étrangères de la même spécialité, y compris les fusiliers marins français, les Marines hollandais, et autres collègues, sont maintenus. L’association est ouverte à tous les anciens et actuels membres d’infanterie de marine et les membres de la «Police navale», ainsi que leur familles et leurs amis. Elle a aussi de nombreux sympathisants.

Le Souvenir Français

le souvenir FrançaisLe Souvenir Français, créé en 1887 et reconnu d’utilité publique en 1906,  est une des plus anciennes associations  privées françaises. L’organisation compte 200.000 adhérents et affiliés, hommes et femmes de tous âges et toute origine sociale. L’organisation est présente dans tous les départements de France métropolitaine et d’outre-mer. En outre, le Souvenir Français est également présent avec une section dans 68 pays étrangers, dont la Belgique.

L’organisation a pour objectif de conserver le Souvenir de celles et de ceux qui sont morts pour la France, ou qui l’ont servie et honorée avec éclat. L’organisation veille sur les monuments, grands et modestes, dans villes et villages, en France et à l’étranger. Chaque année, une cinquantaine de monuments sont rénovés avec la participation de l’organisation. Cent vingt mille tombes des victimes connues et inconnues de la guerre, les soldats de l’An II ou volontaires de 1870, des soldats de Dunkerque ou de Narvik, les Français, les légionnaires, les Africains et les Indochinois qui ont défendu l’idéal de liberté de la France et les valeurs de la république, sont entretenues par les 96 délégations générales, 1600 comités et 62 représentations à l’étranger du Souvenir Français.

La transmission de cet héritage de la mémoire aux générations plus jeunes se poursuit de façon constante depuis la création de l’association. Chaque année, des expositions, des conférences et des voyages pour les jeunes sont organisés vers les lieux de mémoire.

http://www.souvenir-francais.fr/

La Fédération des Associations des Marins et Marins Anciens Combattants

F.A.M.M.A.CLa Fédération des associations des Marins et Marins Anciens Combattants, plus connue sous le sigle “FAMMAC”, est une organisation non-officielle mais reconnue d’utilité publique. Elle est membre de la Confédération Maritime Internationale (CMI), dont elle est cofondatrice, et de plusieurs groupements d’anciens militaires et d’anciens combattants. La Fédération rassemble sous la devise «Unis comme à bord» environ 600 associations ou sections d’associations de marins et anciens marins de tous grades et provenances (marine nationale, marine de commerce, pêche et plaisance) implantées en France métropolitaine, outre-mer et à l’étranger.

Les objectifs de la fédération sont: la solidarité, l’entraide et le développement des œuvres sociales de la Marine. La promotion de l’image maritime de la France. La protection du patrimoine maritime. La pratique du culte du souvenir. La défense des intérêts de ses membres et leurs familles. L’assistance aux jeunes pour faciliter leur admission dans la Marine nationale ou de commerce. FAMMAC compte 18.700 membres.

http://www.fammac.com/home.html

L’Association Centrale d’Officiers Mariniers et de Marins de Réserve

AcomarL’ACOMAR est une des deux grandes associations de réservistes reconnue par la Marine Nationale et par le Ministre de la Défense. l’ Association fonctionne sous le régime de la loi de 1901. En janvier 2004, Acomar a signé avec la Marine nationale une convention de parténariat et de relations permanentes et d’appui. Acomar siège dans toutes les hautes instances de la Défense nationale, où elle participe aux débats sur la position et l’avenir du réserviste contemporain. Finalement, ils apportent une forte contribution à bon nombre d’actions de solidarité.

L’association regroupe 24 sections, réparties sur l’ensemble des grandes villes, des départements et des territoires d’outre-mer. Le réseau est réparti de façon dynamique, lui permettant de représenter la Marine dans pratiquement tous les départements. Une hiérarchie pyramidale attribue à chaque niveau les prérogatives dont il est responsable. Trois niveaux de compétence – national, régional et district – règlent les activités courantes de l’association. L’association rassemble les marins de tout rang.

L’histoire de l’association est étroitement liée à l’histoire maritime et aux implantations de la Marine. Acomar est de plus en plus impliquée dans le développement des connections avec d’autres associations de marins européens.

Les objectifs de l’Acomar sont de promouvoir les relations entre la Nation et ses Forces armées et en particulier la Marine , et de contribuer au maintien de la mémoire des anciens et en revitalisation de l’histoire de l’association, véritable « flambeau » des générations futures.

www.acomar.org

l’Association des Officiers de Réserve de la Marine

ACORAML’ACORAM – l’Association des Officiers de Réserve de la Marine – est un réseau de 4000 adhérents, de tous corps, spécialités, grades. Réservistes opérationnels, réservistes citoyens, honoraires ou anciens réservistes, tous partagent les valeurs de la Marine Nationale, valeurs généralement condensées dans le terme « esprit d’équipage ». Les 40 sections, dans lesquelles ils sont répartis, couvrent le territoire métropolitain et l’Outre-Mer.

Présents dans tous les secteurs de l’économie, en particulier maritime (énergie, transport, pêche, défense…), les Acoramiens contribuent à renforcer le partenariat de leur entreprise avec la Défense Nationale en général et avec la Marine Nationale en particulier.

Véritables « ambassadeurs de la Marine », surtout loin des ports, là où la marine est peu présente, ils contribuent à la mission de rayonnement indispensable à la Marine Nationale. L’ACORAM est le porte-parole des Officiers de Réserve de la Marine vis-à-vis des autorités de la Défense. A ce titre, elle contribue directement non seulement à la résolution des problèmes rencontrés par les réservistes dans leur engagement, mais aussi à la formation et à l’entretien des connaissances de base propres à l’Officier de Marine.

L’ACORAM est l’éditeur de Marine et Océans, pôle médias composé à la fois d’une revue trimestrielle d’information traitant du monde maritime et de géopolitique et d’un site Internet, où s’expriment analystes et décideurs internationaux.

http://www.acoram.fr

l'Escautà l'Yser

Advertisements